09/03/2018

Un ancien monastère bénédictin

servir jusqu'à 140 personnes.jpg

Plantée sur une des collines de Jérusalem, la vénérable Maison d’Abraham occupe un ancien monastère bénédictin, elle peut loger jusqu’à 140 pèlerins ou visiteurs de toutes religions de passage à Jérusalem.

Cette maison d’accueil est entourée d’un beau domaine arborisé, et elle fait face au panorama exceptionnel de la vieille ville de Jérusalem. Devant la bâtisse, on embrasse du regard Jérusalem à une certaine distance (on est à un quart d’heure à pied de la vieille ville), loin de son vacarme.

Au four et au moulin

Pour faire marcher la Maison, une équipe de salariés locaux  et 6 bénévoles. Les bénévoles s’engagent pour un mois entier. Ce qui ne leur fait pas peur : toute l’année 2018 est déjà pourvue. Ce qui fait en gros 70 personnes. En revanche,  la Maison d’Abraham cherche des candidats pour l’année 2019 (https://www.secours-catholique.org/la-maison-dabraham-a-j...).

Etre bénévole, c’est aussi accomplir un gros travail. A la Maison d’Abraham, ils manient le balai, le fer à repasser, ils trimballent des centaines d’assiettes et de plats, qu’ils font apporter, remporter, laver, ranger. Ils travaillent aussi à la réception et au jardin.

Autrement qu’en touriste

Alors qu’est-ce qui les animent ? Où est le plaisir ? Il n’y a pas qu’une réponse. Ils sont tous différents et viennent avec des attentes différentes elles aussi. « J’ai loué une chambre l’an dernier, l’ambiance m’a fait envie de revenir », Martine, de Lyon, «Nous avions envie de vivre à Jérusalem autrement, et non plus en touriste », Jean-Paul et Françoise, de Lille. « Je me sens solidaire, je suis d’accord de donner de mon temps positivement», Marius de Roumanie. « J’ai une vie agréable, mais j’en ai assez de tout cet individualisme, la recherche de son confort, une vie tournée vers soi seulement. J’aime le bénévolat, c’est aussi une manière de connaitre un pays, ses gens. Souvent en faisant du tourisme, tu passes à côté », Jean-Michel, de Bayonne.

A contre-courant

Le bénévolat va à l’encontre d’une société basée sur l’argent, la compétition, la concurrence. Pour les résidents, c’est nettement  un plus. « Les bénévoles participent beaucoup à la chaleur de l’accueil, ils s’intéressent à nous, ils sont souriants, disponibles. Ils prennent plaisir à ce qu’ils font ». 

20180303_Jérusalem vue depuis la Maison d'Abraham.jpg

a la plonge gilles et Marius.jpg

15:01 Publié dans La Maison d'Abraham | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

07/03/2018

La maison d’Abraham : ma maison pour un mois

Genève sous la neige, l’arrivée à Tel Aviv se fait avec 7 heures de retard dû au déblaiement. Heureusement le taxi commandé est présent à l’arrivée. Sont ainsi évités les embrouilles avec les taxis légaux et illégaux, difficiles à démêler dans la nuit.

Histoire de plaques

En route, échange de questions habituelles entre le chauffeur et moi. -Vous venez de quel pays ? -Je suis suissesse et vous ? - Palestinien. – Oui, pourtant votre taxi a les plaques jaunes des véhicules israéliens… - « c’est parce que je suis Palestinien de Jérusalem-est. Mon taxi est immatriculé en Israël.  De toute façon, ici à l’aéroport, tous les taxis sont israéliens. Vous ne verrez que des plaques jaunes. Les taxis palestiniens, aux plaques bleues, n’ont pas l’autorisation de rouler sur la route de l’aéroport ». Premier contact- plus vite que prévu- avec la complexité déconcertante de la région.

Plus loin : des lumières vives jalonnent des agglomérations. Aussi fortes que les lampes qui illuminent à Genève la prison de Champ-Dollon. « C’est des implantations israéliennes, en fait des terrains occupés dans notre territoire. Vous en voyez là et là, explique le chauffeur, partout ».

maison abraham.jpg

La maison d’Abraham : ma maison pour un mois

Il est trop tard ce soir pour entrer plus loin dans la discussion.

Arrivée à destination, je me coule dans la douceur et le calme de la Maison d’Abraham, dans laquelle je suis engagée comme bénévole pour un mois. Cette bâtisse surplombe Jérusalem. Demain je rencontre les six autres volontaires aux côtés desquels je vais travailler.  Mais c’est une autre histoire.

 

12:51 Publié dans La Maison d'Abraham | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |